Accueil > Le contrôle antidopage

Le contrôle antidopage

Quel que soit son niveau, le sportif peut être contrôlé et il est responsable de la prise des substances détectées dans son organisme. Une violation des règles peut être constatée même si le sportif n’a pas agi intentionnellement.

Est considéré comme sportif toute personne qui participe ou se prépare :

- Soit à une manifestation sportive de niveau national ou inférieur, organisée par une fédération agréée ou autorisée par une fédération délégataire ;

- Soit à une manifestation sportive de niveau national ou inférieur, donnant lieu à une remise de prix en argent ou en nature, alors même qu'elle n'est pas organisée par une fédération agréée ou autorisée par une fédération délégataire ;

- Soit à une manifestation sportive internationale.

 Les contrôles anti-dopage sont diligentés par l’Agence française de lutte contre le dopage, les Fédérations Sportives Internationales, l’Agence Mondiale Antidopage et/ou les Organisations internationales. Les contrôles peuvent se dérouler en compétition et/ou hors compétition (stages, entraînements, domicile, établissement scolaire, lieu de vacances …) de 5h à 23h. L’heure de début du contrôle, pour l’athlète, est l’heure à laquelle celui-ci lui a été notifié. Les contrôles de nuit sont possibles mais sous conditions.

Les prélèvements peuvent concerner l’urine, le sang, les phanères (cheveux, poils) du sportif contrôlé.


Comment se passe un contrôle ?

Un contrôle antidopage se déroule toujours en suivant une procédure établie et en respectant une chronologie précise : voici les 11 étapes du contrôle.

Vidéo : le déroulement d'un contrôle



En cas de contrôle positif          

Si l’échantillon A se révèle positif, l'échantillon B peut faire l’objet d’une analyse a posteriori. Si celle-ci est positive également, une procédure disciplinaire est mise en place (commissions des sanctions de l’AFLD et/ou de la Fédération Internationale).


Les risques encourus

Il existe plusieurs types de sanction en cas de violation des règles antidopage.

Elles peuvent aller de l'avertissement à l'interdiction temporaire ou définitive de participer à des manifestations sportives, mais également à l'annulation des résultats obtenus.

Elles peuvent être sportives et/ou pénales dans certains cas. Voici la liste des sanctions encourues


Conseils pratiques

- A l’entrainement, en compétition ou au domicile, se rendre disponible le plus rapidement possible pour procéder au contrôle, en suivant les instructions de la personne (préleveur, escorte, chaperon) qui a signalé le contrôle ;

- Avant le contrôle : boire est autorisé, uriner est interdit ;

- Bien signaler au personnel préleveur tout médicament et/ou complément alimentaire pris en amont du contrôle ainsi que toute Autorisation d'Usage à des fins Thérapeutiques (AUT)

 

Le profil (ou passeport) biologique

Depuis 2019, il concerne TOUS les sportifs, et pas seulement ceux inscrits dans un groupe cible.

Pour profiler un sportif, plusieurs prélèvements (urinaires et/ou sanguins) sont obligatoires, l’objectif étant de connaître différents « marqueurs » biologiques et de déceler des variations anormales dans le temps. Ainsi, un profil biologique est établi pour chaque athlète (AFLD profil biologique).