Accueil > Le sportif malade

Le sportif malade

Pour un sportif, la prise d’un médicament n’est pas anodine, et le dopage accidentel existe, que ce soit involontaire ou par manque de vigilance.

Le médicament contient un principe actif qui peut être présent sur la liste des substances et méthodes interdites par l’Agence mondiale antidopage (AMA). Il est donc indispensable de vérifier la notice d’utilisation des médicaments, mais aussi de chercher via le moteur de recherche de l’AFLD (Agence Française de Lutte contre le Dopage) :

Site AFLD : médicaments autorisés et proscrits

  • Cette liste est remise à jour chaque début d’année.
  • Attention à la composition des médicaments qui peut évoluer d’un pays à l’autre.

Si ce médicament contient une substance interdite : trouvez une autre alternative de traitement avec votre médecin. Si cela n’est pas possible, prenez le temps de soigner votre enfant tout en étant attentif à la durée d’élimination du médicament dans votre organisme.

Si ce médicament contient une substance interdite, il faudra que le médecin trouve une autre alternative de traitement. Si cela n’est pas possible, le jeune ne prendra pas part à la compétition.

Par ailleurs, conseillez aux sportifs de ne jamais utiliser un produit inconnu, non conditionné, sans nom apparent et/ou d’origine étrangère, et cela quelle que soit la personne qui le propose.

Le sportif peut être malade et avoir besoin de se soigner de façon ponctuelle ou plus régulière s'il s'agit d'une pathologie chronique. Les autorisations d'usage à des fins thérapeutiques (AUT) peuvent lui permettre de suivre un traitement à base de médicaments contenant une substance interdite.

L'AUT en pratique