Accueil > Foire aux questions

Foire aux questions

Foire aux questions

- Bonjour, je suis un sportif de niveau national, j'ai l'habitude de boire régulièrement du café et souvent des boissons en contenant. Cette pratique m'expose-t-elle à des sanctions ? Merci d'avance

L'usage de la caféine est relativement courant dans le sport pour ses effets potentiellement stimulants qui a justifié un temps son inscription dans la liste des substances interdites. Désormais, elle ne l'est plus mais reste toutefois sous surveillance. En effet, la consommation de caféine est susceptible de provoquer des effets neuro-comportementaux (céphalées, insomnies, nervosité, irritabilité, anxiété, tremblements entre autres) et des complications cardiovasculaires (tachycardie, palpitations, arythmie, hypertension par exemple). De plus, son absorption régulière peut engendrer une accoutumance pouvant aller jusqu'à une réelle dépendance.

Nous vous recommandons donc d'être vigilant et vous invitons à consulter la page suivante: Toxicité évoquée des boissons énergisantes.


- Bonjour, je voudrais savoir s'il est envisageable que je subisse un contrôle antidopage intervenant en dehors d'une période de compétition ?

D'une manière générale, tout sportif licencié ou non d'une fédération sportive est susceptible d'être contrôlé en compétition mais également hors compétition, par exemple à l'entrainement ou à domicile. Ce sont des préleveurs assermentés et agréés qui doivent mener le contrôle. La soustraction à un contrôle antidopage constitue une violation des règles antidopages régies par le Code Mondial Antidopage.

Pour plus de détails, vous pouvez également consulter notre rubrique dédiée: Le contrôle antidopage et le Code Mondial Antidopage AMA.



- Mon fils de 17 ans s'est vu prescrire un médicament par son médecin du sport. Peut-il participer à une course samedi prochain ? Je vous remercie pour votre réponse.

Il convient toujours de rester prudent et vigilant lors de la prise d'un traitement médical. Le bon réflexe à adopter est de vérifier que la substance active du médicament n'est pas inscrite sur la liste des produits interdits par la législation. Vous pouvez donc consulter le Site AFLD : médicaments autorisés et proscrits.

Une demande d'autorisation d'usage à des fins thérapeutiques est parfois indispensable (voir notre rubrique sur l'AUT).


Interlocuteur référent FFS : Martin Magnat (mmagnat@ffs.fr / 04 50 51 98 92)